Quand les fontaines de Fès se transforment en piscines 

Les habitants de Fès font partie des Marocains qui souffrent de la canicule, mais ils ne se laissent pas abattre. Sous les 45 degrés, ils ont trouvé la solution appropriée : ils ont transformé les fontaines en piscines publiques.

Cette réaction désespérée illustre la réalité de Fès qui ne dispose pas suffisamment de piscines municipales. La chaleur infernale que subissent ses habitants cette année les obligent à rester cloitrés chez eux ou à rechercher des alternatives aux piscines en plongeant dans les fontaines de la ville, en se réfugiant dans les supermarchés climatisés, en se rendant dans les sources de la région…

Les deux piscines municipales de la ville impériale ont été fermées par le conseil de la ville : la piscine Al Batha représentait un véritable espace de loisirs pour les habitants de la médina et des quartiers voisins. La seconde, située dans la ville nouvelle, appartient désormais à un complexe sportif dont les tarifs sont trop élevés pour les anciens habitués.

La seule source ouverte est celle de Sidi Harazem dont le prix de l’entrée s’élève à 30 dirhams. Afin d’arriver à destination, les Fassis avides de joies estivales et de baignades doivent se déplacer en voiture, en taxi ou en bus, obstacle majeur pour les familles modestes.

Des enfants ont décidé de plonger dans les fontaines de la ville, ce qui représente un réel danger pour eux. Inconscients de la qualité de l’eau qui laisse à désirer, sans parler de l’équipement électrique des pompes installées dans la fontaine, ils pourraient aussi endommager un bien public.

Face à cette situation, les membres du conseil de la commune urbaine ont signé un accord de partenariat avec le club de natation local Assalam riadi el fassi, afin de permettre à des centaines d’enfants d’apprendre gratuitement le b.a-ba de la natation en compagnie des entraîneurs confirmés du club.

Après l’échec de la plage artificielle prévue par l’ancien maire Hamid Chabat, la commune de la ville travaille conjointement avec l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) sur le projet de construction de plusieurs piscines municipales situées dans chaque arrondissement de Fès.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page