Qu’adviendra-t-il des chiffonniers de l’ex-décharge de Médiouna ?

L’adjoint à la maire de Casablanca, chargé du nettoiement, a annoncé qu’après le fermeture de l’ancienne décharge de Médiouna, les autorités de la capitale économique ont procédé au recensement des trieurs de déchets et ce, dans le but de les intégrer dans des coopératives.

Dans une déclaration à Le Site, Moulay Ahmed Afilal a souligné que ces chiffonniers seront appelés à apporter leur aide dans la nouvelle décharge contrôlée, en attendant la construction d’une nouvelle usine aux normes internationales.

Et de poursuivre qu’il n’est pas question de laisser à leur sort ces trieurs de déchets et les priver de leur gagne-pain, mais tout au contraire, leur future intégration au sein de coopératives aidera à les encadrer.

Pour rappel, la nouvelle décharge disposera de deux bassins, le premier pour la mise en décharge, et le second pour la collecte des résidus, et ainsi éliminer tout risque de problème environnemental. Elle disposera d’équipements de haute qualité, dont des caméras de surveillance une clôture de protection en béton armé d’environ 2,5 km de long et une hauteur de 3 mètres, afin d’éviter l’accès du public, ainsi que d’équipements permettant de mesurer le taux de Pollution de l’air et d’autres qui permettent de surveiller la pollution du bassin hydraulique en plus d’installations administratives et sanitaires.

L’ancienne décharge sera quant à elle reconvertie en espace vert, une fois que les déchets collectés depuis près de 35 ans seront enfouis.

L.A.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page