Procès de Gdim Izik: le Maroc expulse deux avocates françaises

Maîtres Ouled et Metton, deux avocates françaises, ont été arrêtées à leur arrivée, le 12 février, à l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Celles qui défendent des détenus de l’affaire de Gdim Izik ont été interdites d’entrée au Maroc et ont pu regagner le lendemain leur pays d’origine. « Le consulat général de France à Casablanca a été informé de l’interdiction d’entrer sur le territoire marocain de deux avocates françaises. L’autorisation d’entrer au Maroc appartient aux autorités de ce pays », a tranché le quai d’Orsay. Les autorités marocaines n’ont toujours pas donné leurs versions des faits concernant les deux avocates.

Survenus en octobre et novembre 2010, les événements de Gdim Izid ont fait 11 morts et 70 blessés parmi les forces de l’ordre et quatre parmi les civils.

Pour rappel, la Chambre criminelle près la Cour d’appel à Salé avait prononcé en juillet dernier, des peines allant de deux ans de prison ferme à la perpétuité à l’encontre des accusés dans les événements liés au démantèlement du camp de Gdim Izik.
Noura Mounib


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page