Procès Bouachrine: menacée, une plaignante se retire de l’audience

Taoufik Bouachrine, directeur de publication et éditorialiste du quotidien Akhbar Al Yaoum aurait proféré des menaces à l’encontre d’une plaignante, ce mercredi à la Cour d’appel de Casablanca. Il s’agit d’Asmae Hallaoui, et les menaces en question concernaient la révélation de certaines choses compromettantes sur sa vie privée.

L’avocate de la plaignante, Amina Talbi, a alors vite fait d’avertir le président de la séance sur les tentatives de Bouachrine d’intimider sa cliente. Cette intervention a été accueillie par les protestations de Bouachrine criant qu’il n’avait rien fait de tel. Sur ce, le président, n’ayant rien remarqué de son côté, a ordonné la poursuite de l’audience.

Cependant, la plaignante s’est retirée de la salle sur injonction de son avocate. Cette dernière a déclaré à Le Site info que sa cliente a été menacée par Bouachrine pendant la séance avec ses regards qui en disaient long et des mots qu’il murmurait entre ses lèvres. Ces menaces sous-entendues ont été la cause d’une crise de larmes que la plaignante n’a pu empêcher, d’où son retrait forcé de la salle d’audience.

Ben Brahim

Articles similaires

Suggestions d’articles

Procès en appel de Bouachrine: la dernière décision du tribunal

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca a reporté, vendredi, au 3 septembre prochain, l'examen de l’affaire du journaliste Taoufik Bouachrine.