Prison ferme pour « atteinte à la religion » sur les réseaux sociaux, le mouvement féministe Khmissa réagit

Comme précédemment annoncé par Le Site info, le tribunal de première instance de la ville d’Oued Zem a condamné à deux ans d’emprisonnement ferme l’internaute Fatima Karim, accusée  « d’avoir porté atteinte à la religion musulmane », via ses publications sur Facebook.

Un verdict contre lequel s’insurge énergiquement le Mouvement féministe marocain « Khmissa »; le qualifiant « d’injuste et d’abusif » et demandant la mise en liberté de l’internaute et le retrait de la plainte et des chefs d’accusation à son encontre.

Dans un communiqué, « Khmissa » a aussi assuré que les publications de Fatima Karim sur sa page Facebook, entrent dans le cadre de la liberté d’opinion et d’expression et ce, « conformément aux articles 18 et 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ».

Par ailleurs, le frère de la jeune femme avait écrit dans un post sur sa page Facebook, comme dans sa déclaration à notre site, que  » le verdict prononcé contre sa sœur a été très lourd, injuste, et aucunement attendu ».

L.A.

 

Nouveau changement dans les prix des carburants au Maroc






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page