Prière du vendredi: un responsable tire la sonnette d’alarme sur le non-respect de la distanciation

Après l’annonce de la reprise de la prière du vendredi, au sein des mosquées du Royaume, de nombreux internautes ont pointé du doigts le non-respect de la distanciation physique.

Et dans une déclaration à Le Site Info, une source du ministère de la Santé a tiré la sonnette d’alarme à propos de cette enfreinte flagrante des mesures préventives et sanitaires, décrétées par les autorités, depuis le mois de mars dernier.

Pour notre interlocuteur, le non-respect de la distanciation physique, ce vendredi, à l’occasion de la prière solennelle, risque de contribuer à l’augmentation du nombre de cas confirmés de covid-19, dans les prochains jours.

Ce risque, dû au non-respect de la distanciation physique, ne concerne pas seulement la prière du vendredi, mais d’une façon générale partout où il y a affluence des citoyens, a tenu à alerter la même source. Le port du masque de protection demeure de mise et, si deux personnes respectent la distanciation physique et portent chacune son masque, même si l’une d’elles a le coronavirus, la probabilité qu’elle transmette la maladie à l’autre personne diminue de 90%, a encore précisé ledit responsable.

Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos ont été partagées, montrant des fidèles respectant la distanciation physique pendant la prière de ce vendredi, dans de nombreuses mosquées du Royaume. Ce qui a eu pour effet de susciter l’admiration de la Toile.

A rappeler que le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, au début de cette semaine, la reprise de la prière du vendredi dans les mosquées, après un arrêt de quelque sept mois, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus.

Larbi Alaoui et Rim Tbiba

Articles similaires

Suggestions d’articles

Espagne: un couvre-feu à l’étude

Le gouvernement espagnol n’a pas écarté, ce mardi, l’imposition d’un couvre-feu en coordination avec la région de Madrid et les autres communautés autonomes, et ce pour freiner la propagation du Covid-19.