Pressions sur Latifa afin qu’elle retire sa plainte

La présumée tortionnaire de Latifa est incarcérée à l’établissement pénitentiaire Oukacha, à Casablanca. Ses proches, selon le quotidien Al Massae, font des mains et des pieds afin que la jeune femme de ménage et son tuteur retirent la plainte  à l’encontre de sa patronne.

Ces sollicitations, voire des pressions, d’après le journal, ont eu lieu avant même que Latifa ne soit admise au service des soins intensifs. Ceci, après qu’elle avait subi plusieurs interventions chirurgicales, vu la détérioration de son état de santé, conséquence des tortures infligées.

A noter que la victime de ces supplices inhumains a assuré aux acteurs de la société civile qui la soutiennent qu’il n’est pas question pour elle de retirer sa plainte. Malgré, précise-t-elle, les promesses que l’on ne cesse de lui faire miroiter au cas où elle changerait d’avis en ce qui concerne sa présumée tortionnaire.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Échanges extérieurs: ce qu’il faut retenir du dernier bulletin de l’Office des changes

Les principaux points du bulletin de l'Office des changes sur les indicateurs des échanges extérieurs à fin juin 2020.