Présidentielles: à Casablanca, les Français du Maroc ont voté

Ils étaient nombreux ce dimanche à s’être déplacés dans les différents bureaux de vote du Royaume. À Casablanca, c’est au lycée Lyautey que les Français du Maroc ont voté. Et d’après les nombreux témoignages recueillis par Le Site info, le taux de participation était assez important.

Il s’agit de la douzième élection présidentielle de la Ve République et la onzième au suffrage universel direct.

Elle oppose, au premier tour, le président sortant Emmanuel Macron (LREM), candidat à sa propre réélection, à Anne Hidalgo (Parti Socialiste), Yannick Jadot (écologiste), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise/gauche), Fabien Roussel (PCF/Parti Communiste Français), Marine Le Pen (Rassemblement national/extrême droite), Eric Zemmour (Reconquête!/extrême droite), Nicolas Dupont-Aignan (DLF/Debout La France/Droite), Valérie Pécresse (Les Républicains/libéral conservateur), Jean Lassalle (Résistons!), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière/extrême gauche) et Philippe Poutou (NPA/Nouveau Parti anticapitaliste).

À Casablanca, l’opération de vote s’est déroulée dans de « très bonnes conditions » et dans le respect du protocole sanitaire mis en place par les Français. Aux abords du lycée Lyautey, la sécurité était de mise: de nombreuses patrouilles de police et motards étaient mobilisés autour du lycée.

Bien que nombre d’observateurs estiment que les jeux sont déjà faits, d’autres estiment qu’une surprise de dernière minute n’est pas à exclure et pourrait provenir de Jean-Luc Mélenchon, à un moment où Valérie Pécresse (Les Républicains), Yannick Jadot (écologie), Anne Hidalgo (Parti socialiste) et le polémiste Eric Zemmour (Reconquête!/extrême droite) continuent de perdre des points dans les intentions de vote. Au Maroc, beaucoup d’électeurs qui auraient tendance à voter pour Macron ont préféré faire le choix de Jean-Luc Mélenchon au 1er tour, estimant que Macron est « assuré de passer au deuxième tour ». Une fausse bonne idée ?

Selon les sondages, 30% des quelque 49 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales pourraient ne pas voter. En 2017, ils étaient 22% au premier tour, et 25% au second à bouder les urnes.

Les résultats seront dévoilés en début de soirée, quelques heures après la fermeture des bureaux de vote.

IT


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page