Première mesure de Said Amzazi depuis qu’il est ministre

C’était tacite, officieux… mais désormais, c’est officiel! Le ministère de l’Education nationale a tranché. Il s’est départi d’une note interne des plus explicites et des plus fermes: interdiction formelle de l’utilisation de téléphones portables au sein de nos établissement scolaires, aussi bien pour les apprenants que pour les cadres pédagogiques et administratifs. Bon débarras et bonne résolution à applaudir! Enfin, il était temps! Mieux vaut tard que jamais!

La messe et donc dite! Désormais, il est strictement interdit d’utiliser portables, tablettes et autres smartphones, par les élèves, les enseignants et les cadres administratifs. Ceci, souligne la note ministérielle, dans le souci pédagogique de garantir  « le cadre du rayonnement des établissements scolaires et de veiller à l’amélioration des services pédagogiques et éducationnels escomptés ».

La note, adressée aux directeurs régionaux, aux inspecteurs de l’Education nationale, ainsi qu’aux chefs d’établissements, incite vivement toutes  les parties prenantes à veiller scrupuleusement à respecter cette consigne d’interdiction. Mesure sina qua non à même d’assurer les conditions nécessaires et idoines aux cadres pédagogiques et administratifs en vue de mener à bien leurs nobles missions éducatives.

Qui vivra, verra! La note ministérielle ayant omis un point important concernant les sanctions contre les contrevenants à cette mesure salvatrice.

Larbi Alaoui

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page