Pourquoi Saad Lamjarred pourrait perdre son wissam royal (vidéo)

Mis en examen et inculpé par le juge des libertés du tribunal de Paris, dans l’affaire d’une présumée agression sexuelle contre une jeune française de 20 ans, Saad Lamjarred risque gros en cas de condamnation. Sa carrière artistique sera très compromise, mais aussi sa notoriété, son image et le respect que lui vouent des millions de fans… Mais l’espoir est encore permis pour que son affaire soit réglée de la manière qui permette à ce jeune talent de retrouver son public. 

Parmi les risques potentiels, il y a ceux qui relèvent de la symbolique. En effet, le chanteur a été décoré par le souverain en 2015, à l’occasion de la fête de la jeunesse. Le Souverain lui avait décerné le Wissam du mérite national de l’ordre de chevalier, pour tout ce qu’il a apporté à la chanson marocaine.

Or, les wissams royaux sont assujettis à des conditions draconiennes. Ainsi, le dahir 218.00.1 du 5 juin 2000, se rapportant aux décorations royales, stipule qu’en cas de manquement grave à la loi et de condamnation, l’intéressé est passible de sanctions disciplinaires, parmi lesquelles le retrait du wissam royal en vertu de l’article 85 dudit dahir qui ordonne à toutes autorités d’aviser la maison royale et la chancellerie de tout délit commis par le bénéficiaire. Espérons, en tout cas que cela ne se produira pas.

T.J

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Saad Lamjarred se livre à cœur ouvert (VIDEO)

Saad Lamjarred a accordé une interview à l’émission «Mouhadata maa anass», diffusée sur Youtube, et s’est laissé aller à quelques confidences sur son enfance et sa carrière.