Pourquoi il faut lever le confinement au Maroc

Adil Benhamza, le porte-parole du parti de l’Istiqlal, a indiqué que le confinement doit être levé progressivement au Maroc, affirmant toutefois que l’état d’urgence sanitaire devrait être prolongé jusqu’à la fin de l’année.

Dans un post sur Facebook, Benhamza a assuré que la situation actuelle démontre certaines divergences au niveau du gouvernement. «Chaque partie défend sa position selon les données économiques, sanitaires et sécuritaires. L’Intérieur est conscient que les Marocains n’en peuvent plus du confinement. Un prolongement pourrait provoquer de véritables tensions dans la rue. En plus, les autorités, à savoir la gendarmerie royale, la police et les forces auxiliaires, sont épuisées après trois mois à faire respecter le confinement», a expliqué Benhamza.

Ce dernier s’est également penché sur le volet économique, mettant l’accent sur le coût quotidien du confinement qui est d’un milliard de dirhams, selon le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. En effet, l’économie marocaine devrait perdre 6 points de croissance de son produit intérieur brut (PIB) pour l’année 2020. «Il est désormais urgent de lever le confinement au Maroc afin de rattraper ces pertes importantes», a souligné Benhamza.

Et d’ajouter: «La conjoncture actuelle n’encourage pas un prolongement du confinement. Depuis que l’état d’urgence a été décrété au Maroc, les citoyens suivent de très près la situation en France, en Espagne, en Italie… Aujourd’hui, ces pays ont levé le confinement et reprennent  leurs vies progressivement. Il est temps que le Maroc fasse de même».

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Prise en charge à domicile : les précisions du ministère de la Santé

La prise en charge à domicile des cas de Covid-19 est une alternative à l'hospitalisation réservée uniquement aux cas asymptomatiques qui répondent à certains des critères médico-sanitaires bien précis et aux conditions d'isolement, a souligné mercredi à Rabat le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet.