Pourquoi des chercheurs marocains étaient aux Etats-Unis

Un groupe d’universitaires et chercheurs marocains a participé récemment aux Etats-Unis à un cycle de rencontres scientifiques sur le dialogue inter-religieux, organisé par le Centre d’étude des religions à travers les civilisations (SORAC) relevant de l’Université de Georgetown à Washington.

Etalé sur trois semaines, ce cycle ponctué de visites à des établissements académiques et religieux à Washington, Baltimore et New York, s’inscrit dans le cadre du programme scientifique du SORAC sous la supervision du professeur de théologie à l’Université de Georgetown, Paul L. Heck.

Dans une déclaration à l’agence MAP, le professeur d’économie et gestion à l’Université Sultan Moulay Slimane de Beni Mellal, Checklekbir Malainine, a affirmé que ce programme scientifique a été l’occasion d’un fructueux échange sur des questions liées, entre autres, à la culture et à la religion avec des spécialistes américains de théologie selon une approche académique, de même qu’il a permis de renforcer les liens académiques.

Il existe un besoin tant humain que stratégique pour renforcer la coexistence et le dialogue entre les nations et les peuples et remédier aux causes des tensions, a-t-il dit, expliquant qu’en réalité, “les civilisations sont faites pour se compléter et non pour s’opposer, car il n’y a aucune contradiction entre les valeurs religieuses et universelles”.

Malainine a relevé, à cet égard, que les valeurs et principes communs des religions monothéistes aspirent au rapprochement entre les peuples, loin des théories qui veulent faire valoir antagonisme et le clash des civilisations.

Il a plaidé, en ce sens, en faveur de la promotion du juste milieu et de la modération non seulement en matière de religion, mais dans tous les aspects de la vie.

“L’objectif, a-t-il souligné, est de créer un environnement sûr, plus juste et paisible pour les générations futures”.

Le Centre d’étude des religions à travers les civilisations a été lancé en 2008 dans le but de créer un partenariat entre l’Université de Georgetown et l’Université Mohammed V de Rabat autour de l’étude des religions. Depuis lors, le SORAC a proposé plusieurs programmes d’échange qui mettent en contact des étudiants et chercheurs tant marocains qu’américains dans le cadre d’une étude interculturelle de la religion.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après El Othmani et Hammouchi, le secrétaire d’État US rencontre Bourita

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, ce jeudi à Rabat, avec le secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, en visite de travail dans le Royaume.