Pourquoi Amzazi était à Meknès

Le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a visité, ce samedi à Meknès, des établissements scolaires et universitaires dans le cadre du suivi des chantiers lancés dans le domaine de l’éducation.

Le ministre a, ainsi, visité l’école Moulay Ali chrif, où il s’est enquis du projet de généralisation du projet de l’enseignement préscolaire et du processus d’intégration du numérique dans l’enseignement au niveau de cet établissement et de la préfecture de Meknès.

Selon des données présentées à cette occasion, le nombre total des enfants inscrits a atteint au titre de l’année 2020-2021 un total de 26.347 élèves (enseignement primaire intégré, privé et traditionnel), soit 85 pc du total.

Ces élèves poursuivent leurs études dans 53 salles de classes réhabilitées ou réalisées par l’académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF).

Amzazi a, par la suite, inauguré un nouvel amphithéâtre à la faculté des lettres et des sciences humaines, relevant de l’université Moulay Ismail de Meknès, dans le but de renforcer l’infrastructure de cette université et améliorer sa capacité d’accueil, ainsi qu’un centre dédié aux étudiants en situation de handicap.

Structure équipée dans l’enceinte de la faculté, ce centre vise à faciliter aux étudiants handicapés l’opération d’apprentissage et leur créer les conditions idoines pour poursuivre leurs études.

Dans une déclaration à la MAP, Amzazi a mis l’accent sur l’importance des progrès réalisés en matière de généralisation de l’enseignement primaire au niveau de la préfecture, relevant que l’établissement Moulay Ali Chrif se distingue par son implication dans une série d’initiatives touchant l’enseignement primaire et le numérique.

Après avoir rappelé la longue histoire de l’université Moulay Ismail, un établissement ayant formé des générations d’élite, le ministre a souligné l’importance des conventions signées, vendredi à Fès, pour la réalisation de projets de nouvelles facultés et de complexes universitaires, le renforcement de la recherche et de l’innovation dans le domaine numérique et l’appui de l’enseignement préscolaire dans la région.

Selon le ministre, ces conventions concernent l’exécution du projet d’aménagement du complexe universitaire Agdal à Fès, avec un coût global de 40 millions de DH, la création d’une bibliothèque universitaire relevant de l’UMI-Meknès (30 MDH), la création de l’École supérieure de commerce et de gestion-Meknès (50 MDH), et l’Ecole nationale des sciences appliquées-Meknès (60 MDH).

Cette visite, qui coïncide avec la célébration du 45ème anniversaire de la Marche Verte, a été l’occasion d’inaugurer l’exposition de la mémoire de la faculté des lettres et des sciences humaines. Cette exposition donne à voir le processus de transformation de la faculté et les différentes étapes de son développement.

Le ministre a été accompagné, lors de cette visite, par le ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, du gouverneur de la province de Meknès, du président de l’université Moulay Ismail de Meknès et du directeur de l’académie régionale de l’éducation et de la formation.

M.S.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page