Polémique autour d’une éventuelle libération de Said Chaou

Said Chaou, interpellé fin juin dernier par les autorités néerlandaises suite à deux mandats d’arrêt internationaux émis par la justice marocaine, n’a pas été libéré, indique ce jeudi une source proche du dossier.

L’avocat du prévenu a été entendu par le juge au tribunal de Bréda (sud des Pays-Bas) et aucune décision sur la libération de Chaou n’a été prononcée lors de cette audience, indique cette même source.

Les autorités néerlandaises avaient annoncé, le 29 juin, avoir arrêté Said Chaou, un trafiquant de drogue notoire d’origine marocaine résidant aux Pays Bas.

Le ministère néerlandais de la Sécurité et de la Justice avait précisé que cet individu fait l’objet de deux mandats d’arrêt internationaux pour « association de malfaiteurs » et « trafic international de stupéfiants ».

Le journaliste et animateur télé, Mohamed Tijini, avait posté ce jeudi sur sa page Facebook une information faisant état de la prochaine libération provisoire de Said Chaou.

« Ce dernier devra néanmoins porter un bracelet  électronique, dans l’attente d’un jugement  définitif concernant l’affaire de son extradition vers le Maroc, revendiquée par Rabat », affirmait également Tijini.

L’arrestation de Chaou a été saluée au Maroc où il est accusé de « constitution d’une association de malfaiteurs, d’homicide volontaire, ainsi que de délits de corruption et de trafic international de stupéfiants ».

A.H. (avec MAP)

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page