Polémique à Agadir à cause de nouveaux noms de rues

Des avenues et des rues du quartier Al Qods, sis au centre-ville d’Agadir, portent désormais des noms de villes et de lieux palestiniens. Cette décision du Conseil de la ville est différemment appréhendée par les observateurs et les habitants. Et si elle a ses adeptes, elle a aussi plus de détracteurs.
Les premiers approuvent l’idée et pensent que cette initiative est l’expression sans ambage du soutien indéfectible des Marocains à la cause palestinienne. En revanche, les autres, beaucoup plus nombreux, pensent que le Conseil de la ville aurait mieux fait de mettre en avant la culture locale et de privilégier les noms de personnalités en rapport avec la mémoire historique et identitaire de la capitale du Souss.
Les adeptes de cette dernière proposition ont vivement critiqué cette décision qui, selon eux, enterre l’identité de la ville en donnant des noms à ses avenues et rues n’ayant nulle relation avec la région.
Ces noms de villes et de lieux palestiniens ont été répertoriés et commentés sur les réseaux sociaux. Au nombre de plus de quarante, certains sont connus par les Marocains tels, Palestine, Gaza Haïfa, Jénine, ou autres Bab Al Maghariba, Al-Aqsa… Alors que d’autres sont inconnus au bataillon et, à Agadir comme partout au Maroc, nombreux sont ceux qui ne sauront où les situer. Par exemple, et sans tous les citer, Bab Arrahma, Bab Al Hadid, Bissane, Dir Al Balah, Qalqiliya, etc, etc.
L.A.

Suggestions d’articles

Martil: la mère de trois enfants meurt d’une overdose

Le suspect, un entrepreneur, a été entendu par la police avant d’être placé à la prison locale de Tétouan.