Plus de 1600 Marocains ont rejoint des groupes terroristes (BCIJ)

Le directeur du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khayam, a affirmé que le Royaume a toujours été un rempart infranchissable devant les plans terroristes et que la vigilance des appareils sécuritaires marocains a avorté toutes les tentatives terroristes qui visaient le Maroc.

El Khayam, qui a accordé une interview au quotidien égyptien Al Watan, a déclaré que la création du BCIJ s’insère dans le plan de modernisation de l’appareil sécuritaire dans le Royaume après les attentats terroristes perpétrés au Maroc ces dernières années et vise également à contrer la menace terroriste qui guette les pays de la région, notamment le Royaume, de par sa position géographique.

La recrudescence du phénomène terroriste trouve sa justification dans la situation actuelle dans le monde arabe et dans le monde de façon globale, notamment après l’émergence de l’organisation terroriste d' »Al Qaida » en Afghanistan, l’endoctrinement de plusieurs combattants par les idées du jihadisme et les attentats du 11 septembre ainsi que le retour des combattants vers leurs pays d’origine, où ils constituent désormais une grande menace pour ces pays, a-t-il précisé.

Commentant le nombre élevé des jeunes marocains qui rallient les organisations terroristes, il a relevé que les autorités marocaines ont toujours fourni les chiffres exacts les concernant, faisant remarquer que l’attitude du Royaume a été toujours claire à travers l’annonce sans réserve des chiffres réels.

A cet égard, le directeur du BCIJ a fait savoir que le nombre des Marocains qui ont rallié les différentes organisations terroristes est de l’ordre de 1609, ajoutant que plusieurs pays restent réticents en ce qui concerne cette question.

Il a également indiqué qu’outre les politiques proactives adoptées par le Maroc en la matière à côté de l’arsenal juridique en place, un grand effort a été consenti dans le domaine de la réforme du champ religieux afin de faire répandre les vraies préceptes de l’Islam modéré et contrer les idées qui nourrissent la haine chez les sympathisants de Daech et des autres organisations terroristes, qui ne font pas la différence entre le Jihad en Islam et les idéologies adoptées par ces groupes.

Il a également mis en avant le rôle dévolu à l’institution d’Imarat al Mouminine (commanderie des croyants) au Maroc et au régime de la Baiaa, qui a unifié tous les Marocains.

El Khayam a mis en exergue l’action du Maroc dans la lutte contre le terrorisme au niveau international et son rôle important dans l’avortement de plusieurs attentats terroristes dans certains pays européens, dont la Belgique, la France, le Danemark, l’Italie et les Pays-bas, notant que le Maroc a toujours était le premier à fournir l’information en temps opportun.

Il a également passé en revue la coopération entre les pays de l’Afrique du nord, du Sahel et de l’Afrique sub-saharienne dans la lutte contre le terrorisme, outre la coopération du Royaume avec les Etats-Unis d’Amérique et avec d’autres pays africains, étant donné que le Maroc dispose d’une politique visant la défense de l’unité africaine.

Il a aussi évoqué la coopération du Royaume avec plusieurs pays arabes, dont l’Egypte qui dispose d’un service de renseignement parmi les plus développés et qui est liée avec le Maroc par des conventions judiciaires.

Selon El Khayam, le Maroc, qui s’est engagé, au niveau international, à coordonner l’action menée afin de lutter contre le terrorisme, a payé lourdement son attitude appuyant ses alliés au lendemain des évènements du 11 septembre aux USA, relevant que le Maroc, qui a été à l’avant-garde des pays qui se sont engagés dans la lutte contre le terrorisme, a été le théâtre d’attentats meurtriers en 2003 à Casablanca et continue toujours d’être la cible des organisations terroristes.

Le démantèlement de 150 cellules terroristes depuis 2002 est un défi pour les organisations terroristes qui n’ont pas réussi à frapper dans le Royaume, à la faveur de la vigilance des appareils sécuritaires marocains, qui ont réussi à avorter tous les projets terroristes ourdis par ces groupes qui ont dû changer leurs tactiques à travers le recours aux cellules dormantes dans le pays et l’envoi d’étrangers vers le Maroc, a-t-il encore souligné.

(avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page