Les pharmaciens du Maroc menacent de décréter une grève générale

Imaginez que les pharmacies soient fermées sur tout le territoire national. Il est difficile de l’accepter, pourtant cela risque de se produire bientôt. C’est en tout cas ce qu’a menacé de faire la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens, qui regroupe 56 syndicats régionaux.

Cette décision lourde de conséquences est survenue, alors que les pharmaciens se disent lésés par la prolifération de la vente de produits pharmaceutiques et de matériel de chirurgie dans les « souks » au vu et au su de tout le monde.

Ils dénoncent le laxisme de l’autorité de tutelle, qui a tardé à soumettre les projets de loi réglementant la profession. Ils exhortent en effet le ministère de la santé à activer la publication des textes réglementaires de la loi 12-84 et du dahir 607-14-2 du 18 décembre 2014 sur les conseils régionaux.

Ces textes sont censés, selon la fédération, limiter les violations du code d’éthique constatées au niveau de certaines officines. D’ailleurs, plusieurs cas ont été soumis à ces conseils, mais les sanctions n’ont pas dissuadé les contrevenants, ce qui a fait perdurer l’état anarchique dans lequel se débat le secteur. Notons tout de même que selon nos sources, certains syndicats s’opposent à cette grève car ils disent ne pas être concernés par cela, notamment le deuxième syndicat de Casablanca.

Mais la question qui se pose, c’est pourquoi le citoyen doit-il être privé de médicaments à cause de luttes intestines entre pharmaciens? Ne faudrait-il pas essayer de trouver une solution en interne sans prendre en otage les malades?

T.J

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page