Les pharmaciens de Casablanca de nouveau en colère

Les syndicats représentant les pharmaciens d’officine de Casablanca menacent de recourir à une série de grèves pour dénoncer le laxisme des autorités. Celles-ci sont accusées d’avoir gelé la décision de la cour de cassation qui a confirmé l’arrêt de justice condamnant 30 pharmaciens pour concurrence déloyale et non respect des dispositions réglementaires de l’ouverture, de la fermeture et de la permanence de garde.

D’après les syndicats, c’est le secrétariat général du gouvernement qui est responsable de cette situation puisqu’il n’a pas publié la décision prise depuis 7 mois au Bulletin officiel. Et si cette situation perdure, ce sont 300 pharmacies qui risquent de déclarer faillite, ajoute un communiqué.

A rappeler qu’une première grève a été déclenchée le 7 mars dernier et a paralysé plus de 90% des pharmacies.

E.F.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page