Personnel de santé au Maroc: les grandes lignes du nouvel accord (VIDEO)

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé, ce lundi à Rabat, la cérémonie de signature d’une convention-cadre pour la mise en œuvre du programme d’augmentation des effectifs des professionnels de santé à l’horizon 2030.

Cette convention-cadre a été signée par le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb et le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

Cette convention-cadre vise à palier au manque d’effectif dan le secteur de la santé et à réformer le système de formation, a indiqué un communiqué du département du chef du gouvernement.

Ce programme vient concrétiser la Haute attention accordée par le roi Mohammed VI aux questions liées à la santé et au renforcement du capital humain du secteur, en tant que pilier central de développement et de la réussite de la mise en oeuvre du chantier royal de généralisation de la protection sociale, conformément aux dispositions de la loi-cadre 09.21 relative à la protection sociale.

Aussi, ce programme vise à augmenter le nombre des professionnels de la santé en passant de 17,4 pour chaque 10.000 habitants en 2021 à 24 en 2025, puis à 45 en 2030, ce qui nécessite de doubler le nombre de diplômés des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire, de tripler le nombre des lauréats des instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé à l’horizon 2025, tout en élaborant une nouvelle ingénierie de formation de base au sein des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire, avec la création de 3 facultés de médecine et de pharmacie et 3 centres hospitaliers universitaires dans les villes d’Errachidia, Béni Mellal et Guelmim, poursuit la même source.

L’enveloppe budgétaire allouée à ce programme s’élève à plus de 3 milliards de dirhams, à laquelle s’ajoutent les coûts de création des 3 nouveaux centres hospitaliers universitaires.

Cité par le communiqué, le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a mis en exergue, lors de la cérémonie de signature de la convention-cadre, l’attention particulière qu’accorde le roi Mohammed VI au secteur de la santé et aux professionnels du secteur, illustrée par les Hautes directives royales dans ce domaine, qui constitue l’un des principaux aspects de renforcement des piliers de l’Etat social.

La mise en œuvre du chantier Royal portant sur la généralisation de la couverture sociale pour tous les marocains nécessite le renforcement réel du système de santé national et l’augmentation du nombre des professionnels de la santé, en vue de répondre aux attentes des citoyens, a-t-il ajouté.

Le gouvernement, en vue d’accompagner le méga-chantier de protection sociale, a mis en place une stratégie bien définie, basée sur plusieurs principes directeurs, notamment la promotion des ressources humaines, le renforcement de l’offre de santé et des établissements de soins de santé et centres hospitaliers provinciaux, régionaux et universitaires.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page