Permis de conduire au Maroc: ce qui va changer (VIDEO)

Un accord de partenariat et de coopération a été signé, ce jeudi, entre l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) et l’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir (UM6P) en vue de digitaliser les épreuves pratiques pour l’obtention des permis de conduire et l’ouverture sur les nouvelles technologies dans ce secteur.

Signé par le directeur de l’Agence nationale de la sécurité routière, Benacer Boulaajoul et le président de l’UM6P, Hicham El Habti, cet accord vise à booster le niveau des formations dispensées par les établissements d’enseignement de la conduite et à garantir une évaluation objective, transparente et équitable de l’acquisition des connaissances et des compétences par les conducteurs novices.

L’objectif étant, en outre, de crédibiliser davantage l’obtention du permis de conduire et d’assurer un processus de traçabilité et de transparence dans l’évaluation des candidats à l’examen pratique du permis de conduire.

La mise en œuvre de ce partenariat sera étalée sur cinq étapes complémentaires allant de la phase d’études, de conception et de réalisation jusqu’au développement et tests de l’ensemble du dispositif technique.

Pour ce faire, une collaboration scientifique et technique entre les deux parties permettra de créer un kit de digitalisation intégré aux véhicules d’examen et permettant l’évaluation objective des performances des candidats au permis de conduire dans des conditions réelles de conduite.

A cette occasion, Boulaajoul a indiqué que cet accord ambitionne de digitaliser et dématérialiser l’évaluation des candidats aux épreuves pratiques, relevant que la NARSA dispose d’un matériel complet des épreuves théoriques pour l’obtention du permis de conduire, à travers le projet d’une « banque » de questions qui va atteindre 1.000 questions au lieu de 600 actuellement.

Il a relevé que dans le cadre du nouveau système des examens pratiques, cette opération sera digitalisée puisque toutes les opérations de terrain seront réalisées à l’aide de machines et donc limiter l’implication de l’élément humain dans l’évaluation objective du candidat.

Les épreuves pratiques seront effectuées à l’aide d’une voiture intelligente qui interagit avec son environnement, notant que les chercheurs et universitaires de l’UM6P se pencheront sur la réalisation d’un projet modèle et le présenteront au début de l’année prochaine en attendant de le généraliser au niveau national.

Dans une déclaration similaire, El Habti a affirmé que la signature de cet accord de partenariat et de coopération s’inscrit dans le cadre de la digitalisation des épreuves pour l’obtention du permis de conduire et des efforts déployés par NARSA en vue d’améliorer les services rendus aux citoyens.

La mise en application de cette convention se base essentiellement sur les ressources humaines hautement qualifiées dont dispose l’UM6P en matière de bases de données, d’intelligence artificielle en plus des ressources matérielles nécessaires notamment centre de données « Data Center » de Benguerir.

Pour rappel, la NARSA exerce les compétences liées à la sécurité routière, en tenant compte des compétences confiées aux secteurs ministériels ou autres organismes en vertu des textes législatifs et réglementaires en vigueur.

M.F.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page