Pédophilie: Un prêtre recherché aux USA arrêté au Maroc

La pédophilie au sein de l’église n’est pas uniquement un cliché de la société occidentale. Le Maroc a récemment été touché par l’arrivée d’un prêtre en fuite et qui s’est réfugié à Tanger où il a exercé le métier de professeur d’anglais. C’est ce qu’on peut lire dans le dernier numéro du journal Al Massae.

Recherché depuis des années par les autorités américaines, le prêtre est accusé de pédophilie. Les plaintes déposées contre lui se comptent par dizaines.

L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années avait quand même trouvé le moyen d’entrer au Maroc, avant qu’un mandat international ne soit lancé pour l’arrêter.

Selon nos confrères arabophones, le scandale de pédophilie avait explosé dans l’état de New Mexico quand le prêtre avait disparu des radars et que des avocats de familles de victimes avaient décidé de porter plainte contre l’Eglise, lui reprochant d’aider ses prêtres à prendre la fuite.

Des accusations auxquelles l’Eglise doit encore faire face, puisque les avocats, les familles des victimes mais aussi des associations et des membres de la société civiles lui ont déclaré la guerre, l’accusant de faciliter la disparition des prêtres pédophiles, mais aussi leur installation dans d’autres pays.

La défense des familles concernées par les actes immoraux de l’homme en soutane craint qu’il n’ait commis d’autres aberrations au Maroc où il a exercé le métier de professeur d’anglais avant d’être expulsé pour “mauvaises conduites”.

L’homme a été appréhendé par les autorités marocaines suite à un mandat d’arrêt international et dans le cadre de la coopération maroco-américaine en matière de sécurité, de lutte contre le terrorisme et toute forme de criminalité.

Khouloud Kebali

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Voici le premier partenaire commercial du Maroc (Eurostat)

Selon Eurostat, les exportations de l'UE vers le Maroc ont augmenté de 4,55% à fin mars dernier, en glissement annuel.