Le parquet de Casablanca libère le suspect dans l’assassinat du député Merdas

Mustapha Khanjar a passé quarante huit heures de garde à vue chez la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ),  après avoir été suspecté d’avoir assassiné le député Abdellatif Merdas. Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, a fini par ordonner sa mise en liberté.

En effet, considérant qu’il n’y avait aucune preuve à charge contre le prévenu, et qu’il disposait d’un alibi solide, le procureur a pris cette décision. D’autant plus, que tous les amis de Khanjar et quelques habitants de Ben Ahmed, ont témoigné en sa faveur et ont assuré qu’il était en leur compagnie lors de la retransmission du match entre le Real de Madrid et Napoli. Mutapha Khanjar devra, cependant, être à la disposition de la BNPJ pour toute enquête supplémentaire.

La même décision a concerné le jeune immigré en Italie, qui s’est avéré être l’amant de la sœur de Mustapha Khanjar. Ce dernier disposait aussi d’un alibi solide et se trouvait à Ben Ahmed au moment du meurtre.

H.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Violation de l’état d’urgence: près de 10.000 poursuites à Marrakech

Le Parquet près le tribunal de première instance de Marrakech a annoncé, ce lundi, que 9.943 personnes sont poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire.