Parlement: ce que vous ne savez pas sur la vidéo de Driss Jettou

La vidéo de Driss Jettou à sa sortie du Parlement qui a duré sept petites secondes et qui a enflammé le web, a fait réagir Youness Dafkir, journaliste et politologue très suivi par les followers, pour les analyses pertinentes qu’il publie régulièrement sur son mur de Facebook.

Sur la vidéo, on voit Driss Jettou s’adresser à un photographe, Abdelhak Loudiyi, en l’occurrence, “Sir 3andou ou goulih ra siftni Driss Jettou”, autrement dit, “Vas le voir et dis-lui que c’est Driss Jettou qui m’envoie”. En fait, d’après les dires de Loudiyi qui s’est confié à un magazine de la place L’Observateur, le président de la Cour des Comptes, s’enquérait de la santé d’une dame atteinte de cancer et qu’il avait pris en charge. Subissant un traitement chimiothérapique, elle était en proie à de grosses dépenses.  Il lui aurait rétorqué alors, qu’au besoin, d’aller voir quelqu’un au sein de son entreprise qui s’occupera de payer les frais de soins.

Cela fut assez pour déchaîner les passions ‘’facebookiennes’’. Aussi pour en revenir à l’intervention de Youness Dafkir: “je n’oublierai jamais ses larmes sincères, quand à la fin de son mandat de Premier ministre, il fut sujet à un lynchage médiatique”. “L’homme que tout le monde aime aujourd’hui a eu les larmes d’un homme honnête. Et c’est pourquoi je ne vois aujourd’hui que cet homme, plus que les absurdités que l’on publie sur Facebook et autres”.

“C’est l’un des meilleurs premier ministre que le Maroc n’ait jamais eu et ce sont ses vertus d’honnête homme qui ont fait qu’il préside aujourd’hui la seule institution digne et au-delà de tout soupçon du Royaume: La Cour des Comptes”.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tiznit: une personne à besoins spécifiques invente un vol imaginaire

À Tiznit, une personne à besoins spécifiques fait l'objet d'une enquête judiciaire sous la supervision du parquet général compétent.