Des parents d’élèves en appellent au Roi pour rouvrir un collège fermé à Tiznit

Le Maroc se permet le luxe de fermer des écoles, alors que le taux de scolarisation en milieu rural n’a pas encore atteint le niveau espéré.

La délégation provinciale de  l’éducation nationale à Tiznit a décidé de fermer le seul collège du village Aflaghir. La raison invoquée est que le niveau des inscriptions dans cet établissement n’a pas atteint les normes requises, c’est-à-dire au minimum 120 élèves. Or, seuls 95 (57 filles et 38 garçons) ont pu s’y inscrire pour cette rentrée scolaire. La délégation n’a pas trouvé mieux que d’orienter les parents d’élèves, désemparés par cette décision, vers un collège à Tafraout, c’est-à-dire un lieu distant de 30 kilomètres de leur village. Et puisque la majorité des élèves sont des filles, les parents ont décidé de ne pas suivre ce conseil et menacent d’arrêter leur parcours scolaire.

Et malgré l’intervention du gouverneur de Tiznit, qui a présidé une réunion avec les parents d’élèves et le représentant du ministère, aucune solution n’a été trouvée à ce problème.

C’est alors que les parents ont adressé une requête au ministre Rachid Belmokhtar et ont décidé également de s’adresser au cabinet royal, pour que le Souverain puisse dénouer cette situation inextricable. Entre temps, les élèves trainent dans les rues.

K.B

Articles similaires

Suggestions d’articles

La fondation Mohammed V entame l’envoi d’aides alimentaires au Liban

Conformément aux Hautes instructions royales relatives à l'envoi d'aides médicales et humanitaires d'urgence globales au Liban, la fondation Mohammed V pour la solidarité a entamé jeudi l'envoi d'un soutien alimentaire au Liban dont la capitale a été fortement secouée par une explosion dévastatrice.