Panne de radars à l’aéroport de Tanger? L’ONDA s’explique

Mardi dernier le bureau syndical des contrôleurs aériens avait annoncé qu’un sit-in de protestation est prévu le 26 décembre prochain, afin de protester contre une situation « dangereuse ».

Le syndicat avait affirmé que le centre de contrôle par radars était tombé en panne et que ce centre ne remplissait pas toutes les normes et les règlements nationaux et internationaux régissant l’aviation civile. À ce sujet, l’ONDA a tout d’abord précisé que « le système de contrôle radar à l’aéroport de Tanger n’est pas encore opérationnel. Nous sommes dans la phase de mise en place des prérequis réglementaires. »

Concernant les pannes évoquée par le syndicat, l’ONDA a souligné que durant la phase de test « les électroniciens de la sécurité aérienne interviennent pour la réparation d’éventuels pannes enregistrées. Ces pannes n’affectent en rien la sécurité de la navigation aérienne », phase qui n’a toujours pas été mise en place.

« Il y a lieu de noter que les enregistrements et les documents d’instructions de la tour de contrôle ne font état d’aucune panne à cette date », note l’ONDA. « Par ailleurs, il est à souligner que la législation nationale en vigueur stipule qu’aucun contrôleur aérien ne peut exécrer le contrôle radar s’il ne dispose pas des qualifications équivalentes », ajoute l’office.

En ce qui concerne l’aéroport de Casablanca, « le système de contrôle radar a été mis en place en 2007, et comme tout équipement, il peut être affecté par des pannes provisoires qui n’altèrent pas la gestion des phases d’approche, étant donnée, la disponibilité des équipements alternatifs et des ressources humaines qualifiées pour le traitement de pareils cas. »

F.R.

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page