Oujda: deux Marocaines impliquées dans une sale affaire

Photo d'archives

Le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda a ouvert, ce jeudi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent en vue d’identifier un réseau criminel impliqué dans l’organisation d’opérations d’immigration clandestine et de déterminer ses ramifications et ses liens éventuels avec d’autres organisations criminelles opérant au Maroc ou à l’étranger.

Les services de sûreté de la ville d’Oujda avaient appréhendé, tôt jeudi, deux Marocaines en compagnie de 90 ressortissants de pays d’Afrique Subsaharienne candidats à l’immigration clandestine, dont 7 femmes et 15 mineurs, pour leur implication présumée dans l’organisation d’opérations d’immigration illégale vers l’Europe, indique un communiqué de la DGSN.

L’arrestation des deux Marocaines et des ressortissants subsahariens candidats à la migration clandestine intervient à l’issue d’opérations sécuritaires effectuées dans quatre maisons situées à Hay Al Andalous et Hay Ben Mrah, précise la même source, relevant que les perquisitions ont permis de mettre la main sur un ensemble de documents de voyage, dont certains appartiennent aux individus arrêtés et le reste à d’autres personnes.

Tous les suspects ont été soumis à une enquête judiciaire afin de déterminer leur implication dans l’organisation d’opérations d’immigration illégale vers l’Europe ainsi que les ramifications et les liens de ce réseau criminel aux niveaux national et international, conclut la même source.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Opération de la Marine royale au sud de Dakhla

Quelque 32 candidats à l'immigration clandestine, originaires des pays de l'Afrique subsaharienne, ont été arrêtés ce vendredi à environ 100 Km au sud de Dakhla, apprend-on de source sécuritaire.