Ordures à Nador: les habitants vivent l’enfer

Hier, Le Site info avait consacré un article à une campagne citoyenne initiée par des jeunes de Nador. Appelée “Le meilleur selfie avec des déchets”, elle a fait des émules un peu partout, à Casablanca en particulier et à Rabat.
Mais cette campagne, qui a pour objectif civique de faire prendre conscience aux élus de la nécessité de résoudre cette problématique environnementale, semble désintéresser des responsables irresponsables, selon les Nadoris.
Cette situation catastrophique perdure depuis déjà plusieurs semaines à Nador, rapporte le site Hespress. Les habitants vivent un véritable enfer, craignent pour leur santé et celle de leurs enfants et demandent à qui de droit de trouver d’urgence des solutions idoines avant qu’il ne soit trop tard.
Pour la population, la responsabilité de cette situation incombe au président de la commune urbaine de Nador, dont on exige le départ en lui demandant de rendre des comptes sur sa gestion des affaires.
Pourtant, Slimane Houlich (PAM) se défend et pointe “la trahison” dont il est victime de la part de “certains syndicalistes”, ajoute la même source.
Le responsable a aussi affirmé que cette situation ne peut plus durer et demande à la centrale syndicale concernée de trouver d’autres représentants au lieu et place de ceux “qui font preuve de laxisme et ne pensent pas au sort de la ville”.
La préfecture de la ville ne restera pas les bras croisés devant cette situation environnementale alarmante, a promis Slimane Houlich. Et de grands moyens sont mis en oeuvre pour nettoyer la ville. La préfecture “relève aussi le défi pour que l’Aid Al-Adha se passe dans les conditions les meilleures”, a précisé le président de la commune urbaine de Nador.
Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le secteur bancaire répond aux vœux du roi Mohammed VI

Le secteur bancaire a répondu aux vœux du roi Mohammed VI de plafonner à 2 % le taux d'intérêt qui sera appliqué aux bénéficiaires du programme intégré d'appui et de financement des entreprises qui a été présenté au Souverain, lundi dernier au Palais Royal à Rabat