Opération de police tôt ce mardi matin à Oujda

La police judiciaire d’Oujda a procédé, mardi tôt dans la matinée, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l’interpellation de 111 Subsahariens candidats à l’immigration clandestine, dont 27 femmes, 6 mineurs et 5 nourrissons.

Les recherches et investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis d’arrêter une femme âgée de 35 ans soupçonnée d’avoir hébergé certains de ces candidats dans un appartement de location, indique un communiqué de la DGSN, ajoutant que les recherches se poursuivent pour interpeller un autre individu qui aurait hébergé les autres candidats, ainsi que toutes les personnes impliquées dans l’organisation de l’immigration irrégulière et le trafic d’êtres humains.

La femme arrêtée a été placée en garde à vue à la disposition de l »enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour lutter contre l’immigration irrégulière, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page