On en sait plus sur les deux Syriens récemment arrêtés au Maroc

L’enquête menée par la Brigade nationale de la police judiciaire en coordination avec le Direction générale de surveillance du territoire national (DGST) au sujet des deux ressortissants syriens interpellés le 21 mars dernier à Mohammedia et Sefrou, a démontré l’implication de l’un d’eux dans le transfert d’importantes sommes d’argent à des combattants marocains ralliés à Daech.

Selon un communiqué de la DGSN, le mis en cause a mis son compte bancaire au Maroc à la disposition d’une agence de transfert d’argent en Syrie dirigée par un parent, en vue de transférer et recevoir des sommes d’argent en contrepartie de commissions sur ces opérations illégales.

En relation avec cette affaire, deux Marocains ont été interpellés dans les villes de Casablanca et Taounate, pour avoir placé des fonds dans le compte du ressortissant syrien en 2017 et 2018, notant que celui-ci a procédé au transfert de cet argent à leurs parents qui combattent en Syrie, en coordination avec l’agence de transfert de fonds sise dans ce pays.

Concernant le second Syrien arrêté, l’enquête a démontré qu’il avait reçu des fonds suspects sur son compte bancaire, précise la DGSN.

Les mis en cause ont été déférés devant le parquet compétent qui a décidé de poursuivre trois en état d’arrestation et de placer un des ressortissants syriens sous contrôle judiciaire et de le poursuivre en état de liberté.

S.L. (avec MAP)

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Ce qui s’est passé ce dimanche sur l’autoroute Marrakech-Agadir

Les recherches sont en cours pour arrêter le mis en cause principal qui a pris la fuite.