On en sait plus sur l’agression de l’hôtesse de la RAM

La Royal Air Maroc avait parlé de cet incident, dans un communiqué rendu public début juillet.

Le vol Royal Air Maroc AT788 du 29 juin 2018, reliant Casablanca à Paris-CDG, a connu une perturbation, ainsi qu’un retard affectant le vol retour AT789 (reliant Paris- CDG à Casablanca).

Selon la RAM cela est arrivé « suite au comportement agressif et menaçant d’un passager envers une hôtesse de l’air qu’il a agressée verbalement et physiquement, avant d’essayer d’accéder au poste de pilotage ».

De nouvelles informations ont été révélées par la chaine LCI ce jeudi au sujet de cette affaire. La chaine française affirme que « deux avions de chasse » ont été contraints de décoller d’urgence à cause d’un passager furieux.

Tout a commencé vers 16 heures au-dessus de l’Espagne, non loin de la frontière française. « Un voyageur français de 66 ans, assis en classe éco, décide de satisfaire une envie pressante en se rendant aux toilettes », rapporte LCI.
Au moment où il voulait aller aux toilettes, le personnel navigant était en train de servir à manger et les chariots bloquaient le passage dans le couloir de l’avion. Forçant le passage pour aller du côté de la classe affaire, le monsieur est alors prié de regagner son siège. C’est alors qu’il frappe à la porte du cockpit et devient « agressif » avec le personnel naviguant. L’alerte est logiquement enclenchée par le pilote. « Face à cette situation, le commandant de bord a appliqué la procédure d’alerte prévue pour ce type de situations, afin de garantir la sécurité des passagers et de l’équipage de l’avion », indique à ce propos le communiqué de la RAM.

« Deux avions de chasse Rafale ont escorté le vol à hauteur de la région bordelaise », révèle LCI, jusqu’à l’atterrissage de l’avion de la RAM. L’avion a atterri à l’aéroport Paris- CDG à temps et les passagers ont pu être évacués sous la supervision des autorités. L’homme sera placé en garde à vue.

Le commandant de bord et le chef de cabine, ainsi que deux témoins, ont ensuite déposé plainte auprès des autorités françaises.

S.L.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page