Obsèques de Feu Abdelwahab Belfkih sous haute surveillance

Le défunt Abdelwahab Belfkih, décédé dans l’hôpital militaire de Guelmim, après avoir été grièvement blessé par balles, mardi, a été inhumé ce mercredi après-midi, au cimetière de la même ville.

A cette occasion funèbre, la grande mosquée de Guelmim a connu une importante mobilisation sécuritaire avant les obsèques de l’ex-secrétaire régional du PAM, disgracié auparavant par le patron du parti du Tracteur, Abdellatif Ouahbi. Et des centaines de citoyens ont accompli la prière funéraire (salat al janaza), en compagnie de nombreux dirigeants politiques.

Par ailleurs, le Procureur général du roi, près la Cour d’appel de Guelmim, avait annoncé que le parquet général compétent avait été mis au courant par les services de la police judiciaire, mardi soir, que Abdelwahab Belfkih a été blessé par balles chez lui. Ayant été transféré à l’hôpital il a été opéré d’urgence, mais, il a rendu son dernier souffle après avoir été conduit à la salle de soins intensifs.

Aussi, le parquet général compétent a-t-il ordonné de diligenter une enquête approfondie sur les circonstances et les causes réelles de ce drame, ainsi qu’une autopsie du corps du défunt. Les investigations préliminaires, au domicile de Abdelwahab Belfkih, ont permis la découverte d’un fusil de chasse, qui a été saisi pour expertise, et des taches de sang. Lesquels indices laissent supposer, sans doute, qu’il s’agit là d’un suicide.

M.R.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page