Nouzha Bouchareb en visite de terrain dans la province d’Essaouira

La ministre de l’Aménagement, du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb, a lancé, ce samedi dans la province d’Essaouira, les travaux de mise à niveau des centres des communes rurales de « Sidi Ishak » et de « Moulay Bouzerktoun ».

« Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’une convention couvrant douze communes territoriales, pour un investissement global de près de 58 millions de DH, dont la contribution du ministère s’élève à 89% », a expliqué Bouchareb.

Tout en soulignant que les communes de Sidi Ishak et de Moulay Bouzerktoun « possèdent d’innombrables potentialités de développement en tant que centres émergents », la ministre a relevé que son département œuvre pour « favoriser le développement de ces centres afin qu’ils répondent aux attentes de la population locale ».

Et d’ajouter que ces visites de terrain était également l’occasion de s’arrêter sur l’état d’avancement des travaux des projets programmés par le ministère, principalement les programmes et projets de mise à niveau.

Bouchareb, qui a été accompagnée notamment, du gouverneur de la province d’Essaouira, Adil El Maliki, et d’autres personnalités et représentants des services déconcentrés du ministère, a suivi des explications sur le programme général objet de conventions de financement par le ministère au profit de douze collectivités territoriales au titre de la période 2019-2020 (2 tranches).

La population ciblée par ce programme est estimée à 28.659 ménages dans douze collectivités territoriales, à savoir : « Timzguida Ouftass », « Tamanar », « Sidi Ishak », « Sidi Ahmed Oumbarek », « Upgrade », « Aglif », « Imi Ntlit », « Ait Issi Ihahane », « Akarmoud », « Tafdna », « Moulay Bouzerktoun » et « Zaouiat Ben Hmida ».

A l’issue d’une rencontre de travaille tenue vendredi à Essaouira, avec les acteurs locaux pour favoriser la relance du secteur de l’urbanisme et de l’habitat au niveau de ladite province, Bouchareb avait procédé à la signature de deux conventions, rappelle-t-on.

La première porte sur un programme complémentaire de mise à niveau de la ville d’Essaouira, alors que la deuxième concerne la troisième tranche du programme de mise à niveau des communes territoriales de la province d’Essaouira : Smimou, Ounagha, El Hanchane, Bizdad et Had Dra.

O.R.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page