Nouvelles révélations sur le coup de filet du BCIJ à Nador

Le patron du BCIJ, Abdelhak Khiam, a fait de nouvelles révélations au sujet du démantèlement d’une cellule terroriste à Nador.

Dans une déclaration à Le Site Info, Khiam a indiqué que ce réseau n’a rien à voir avec le double meurtre d’Imlil, dont a été victimes deux jeunes touristes scandinaves; tout comme les armes trouvées en possession des mis en cause.

Rappelons que le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national a procédé ce mardi 8 janvier au démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à Daech et composée de trois personnes âgées entre 18 et 31 ans, s’activant dans les villes de Nador et Driouch.

Les perquisitions ont permis la saisie d’armes blanches, dont des sabres et des fusils de chasse, d’un matériel électronique, d’uniformes militaires, de manuscrits faisant l’apologie de l’idéologie extrémiste, de câbles électriques et de piles.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause, qui ont prêté allégeance au soi-disant “émir” de cette organisation terroriste, planifiaient l’exécution d’opérations terroristes dans le Royaume à travers des engins explosifs et des produits toxiques.

Cette opération confirme la poursuite des menaces terroristes sur fond de détermination des tenants de la pensée extrémiste de Daech à commettre des actes terroristes dans les différentes régions du monde en exécution de l’agenda de cette organisation.

Les mis en cause seront déférés à la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Aymane A.K


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page