Nouvelles informations sur la dernière cellule terroriste démantelée au Maroc

L’enquête menée sur les membres de la cellule terroriste démantelée le 14 juillet dans les villes d’Agadir, Amizmiz, Chichaoua, Aït Melloul et Lqliâa (préfecture d’Inezgane-Aït Melloul) a révélé leurs convictions dangereuses et leurs penchants extrémistes pour l’exécution de l’agenda de l’organisation autoproclamée «Etat islamique» (Daech) à l’intérieur du Maroc.

«Ces penchants terroristes ont été corroborés par les résultats de l’expertise scientifique menée sur des substances suspectes saisies chez les membres de cette cellule qui ont démontré qu’elles constituent des ingrédients essentiels pour la préparation d’engins explosifs», indique mardi un communiqué du ministère de l’intérieur.

«L’expertise a démontré que des produits chimiques saisis lors du démantèlement de cette cellule sont extrêmement inflammables et peuvent servir à la préparation et à la fabrication des engins incendiaires», ajoute la même source.

Le ministère relève que les investigations en cours sur les membres de la cellule terroriste ont révélé que «ce groupuscule projetait des attaques contre des sites publics et touristiques, des établissements hôteliers et des postes sécuritaires ainsi que contre les éléments des différents corps de sécurité».

«Les mis en cause seront déférés à la justice dès clôture de l’enquête en cours, diligentée sous la supervision du parquet général compétent», conclut le communiqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page