Nouvelle opération sécuritaire au nord de Dakhla

Quelque 32 candidats à l’immigration clandestine, originaires de pays de l’Afrique subsaharienne, ont été arrêtés ce lundi au village de pêcheurs de N’tireft, situé au nord de Dakhla, apprend-on de source sécuritaire.

Ces individus, dont 17 femmes et un nouveau-né et qui comptaient faire la traversée vers l’archipel des Canaries à bord d’une barque de pêche artisanale, ont été appréhendés par une patrouille de la Marine royale et des éléments de la Gendarmerie royale, dans le cadre des opérations de ratissage menées régulièrement pour lutter contre le phénomène de l’immigration clandestine, indique-t-on.

Dans ce cadre, une grande quantité de carburant et des moyens logistiques ont été saisis.

Les personnes arrêtées ont été transférées au centre d’accueil de Dakhla dans le cadre des mesures prévues par l’état d’urgence sanitaire, tandis qu’une enquête a été diligentée afin de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire, selon la même source.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Intervention de la Marine royale au large de Tanger

Les contrevenants, les moyens matériels saisis et la cargaison de stupéfiants ont été remis à la Gendarmerie Royale de Tanger pour procéder aux enquêtes et poursuites judiciaires.