Une nouvelle affaire à régler pour Saïd Amzazi

Les élections des représentants du Conseil supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) se sont déroulées dans une atmosphère des plus tendues où protestations et affrontements estudiantins étaient de mise. Ce qui a incité certains étudiants à contester les résultats annoncés de ces élections entachées d’irrégularités, d’après eux.

Selon une source de Le Site Info, des représentants d’universités marocaines ont adressé une correspondance au ministre de tutelle dans ce sens, expliquant que leur refus desdits résultats est d’ordre “légal et logistique”.

Les votes se sont déroulés de visu, devant les regards et l’indignation de tous, sans isoloir aucun. Ce qui bafoue le principe du vote secret synonyme d’élections libres et intègres, dénoncent-ils.

De plus, précise la même source, le président de la commission électorale avait quitté la salle, à un certain moment, avec les bulletins de vote avant d’y revenir. Chose qui n’a fait qu’envenimer davantage l’ambiance rendue déjà délétère pour les autres raisons précitées.

Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

Rabat: Amzazi a donné des chiffres

Le ministre s'est exprimé à l'occasion de la remise des prix de distinction "Research Exellence Awards".