Nouveau modèle de développement : comment Souss-Massa développe ses prérequis

Malgré le contexte pandémique, la région Souss-Massa a multiplié, ces trois dernières années, ses prérequis pour réussir l’implémentation du Nouveau Modèle de Développement (NMD) au niveau territorial.

Avec un pied dans le présent et un autre déjà dans le futur, la Région Souss-Massa peut résolument être confiante pour l’avenir. Intervenant à hauteur de 6,7% dans le PIB national, la Région en général, et son chef-lieu Agadir en particulier, ont multiplié, malgré le contexte pandémique, leurs prérequis pour réussir aisément la prochaine décennie, particulièrement avec la déclinaison régionale attendue du Nouveau modèle de développement (NMD). Occupant une position presque constante en tant que 6° région créatrice de richesse au niveau national, la Région a déjà préparé, lors des trois dernières années, plusieurs réponses aux défis et enjeux posés pour dépasser ses nœuds systématiques de croissance.

Ceci s’est concrétisé, tout d’abord, à travers l’amorçage de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI) pour la période 2014-2021, mais aussi par le lancement du Programme de développement urbain (PDU) qui vient de boucler, le 4 février 2022, sa deuxième année de mise en œuvre. Dotés, respectivement, de 9,9 MMDH pour le projet industriel du Souss-Massa et de 6,2 MMDH au lieu de 5,9 MMDH pour le PDU d’Agadir, ces deux visions royales revêtent un point commun. Elles répondent, en effet, toutes deux à une approche proactive qui consistait à replacer la Région Souss-Massa et son chef-lieu dans le cadre de sa nouvelle centralité géographique conformément au discours royal prononcé à l’occasion du 44e anniversaire de la Marche Verte.

Vers un second souffle
Ces deux initiatives royales ont permis à la Région Souss-Massa de s’engager dans une nouvelle dynamique de croissance et de développement régional bien avant la mise en place du NMD. Grâce à cette configuration et l’apport d’autres projets structurants lancés dans la Région, le territoire dispose déjà de plusieurs acquis pour poser les premiers jalons d’une mise en œuvre régionale du NMD à l’horizon 2035. C’est la raison pour laquelle la région du Souss-Massa est plus interpellée que d’autres territoires car le NMD l’invite à fournir un second souffle afin de fédérer l’intelligence collective régionale, notamment les élites politiques régionales pour répondre aux futurs enjeux de développement posés par le NMD en matière d’amélioration des scores économiques, la réduction des disparités territoriales tout en plaçant l’humain au cœur des priorités.

La Région devra ainsi contribuer à assurer davantage de convergence des politiques et leur fédération dans le cadre d’un projet de développement territorial à multiples facettes, à commencer par la mise en application des orientations du Schéma régional de l’aménagement du territoire (SRAT) et la nécessité d’accorder la nouvelle génération du Programme de développement régional (PDR) et les Plans d’action communale avec les politiques publiques territorialisées.

Yassine Saber / paru dans Les Inspirations ÉCO Suppléments


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page