Ce que vous ne savez pas sur l’arrestation terroriste de vendredi

Quatre ceintures explosives, des vidéos récentes des sites ciblés et le plan du mouvement terroriste de Daech pour le Maroc…voici les détails concernant l’opération terroriste avortée de vendredi. 

Selon Al Ahdath Al Maghribia, le terroriste tchadien, portant le surnom de Abou Elbatoul Edhabbah ou «l’égorgeur», âgé de 33 ans, a mis au point tout un plan pour annoncer le 16 mai la naissance de son «émirat» avec allégeance au terroriste en chef de Daech, Abou Baker Al Baghdadi.

Edhabbah est expert en explosifs. Il devait entamer l’exécution de son plan diabolique le 16 mai, triste anniversaire des attentats qui ont ensanglanté Casablanca en 2003.
Arrivé le 4 mai courant, le mis en cause n’a pas traîné pour effectuer des visites de repérage dans trois villes. Il s’agit de Rabat, Oujda, Tanger et Casablanca.

Le terroriste a été épinglé dans le quartier tangérois de Malabata. Le quotidien précise que la visite du terroriste dans la ville d’Oujda n’était pas fortuite. Il comptait fignoler les derniers détails pour l’annonce de son «émirat daechien».

Lire aussi: Pèlerinage: polémique sur les prix excessifs des vaccins au Maroc

Pour sa part le quotidien Assabah affirme que l’homme avait dans son « viseur » une caserne militaire à Oujda.

Le choix de la région n’est pas anodin non plus. Il comptait en faire un point de passage pour les terroristes algériens appartenant à des organisations ayant prêté allégeance à l’organisation « Daech ». Il espérait leur faciliter le transit pour former avec des extrémistes marocains, des cellules pour apporter le soutien matériel et logistique et passer à l’acte.

Al Ahdath indique que le terroriste tchadien a minutieusement préparé son plan. C’est ainsi qu’il a filmé et préparé une vidéo des cibles: on y trouve le siège de l’ambassade d’une grande puissance à Rabat, un centre culturel d’un pays étranger à Casablanca, un casino à Tanger et l’enlèvement de personnalités marocaines civiles et militaires, afin de les égorger après interrogatoire. Il avait même l’intention de filmer ces personnalités, indique Assabah.

Al Ahdath souligne enfin que la nouvelle stratégie terroriste de Daech consiste à recourir à des éléments étrangers susceptibles d’échapper aux mailles des filets des services de sécurité marocains. Une enquête est en cours pour arrêter les complices du Tchadien. Des Algériens seraient soupçonnés.

Noureddine Boughanmi

[youtube youtubeurl= »fuEc355ye48″ ][/youtube]

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page