Nasser Zefzafi: Les doutes qui planent sur la véracité de la lettre

Une source du collectif de la défense des détenus du Hirak du Rif affirme que la lettre publiée par l’avocat Maître Mohamed Ziane et attribuée par ce dernier à Nasser Zefzafi, pourrait ne pas être l’œuvre du chef du Hirak  pour maintes raisons.
Dans une déclaration au Site info version arabe, la source souligne que ce qu’a fait l’avocat Ziane est contre la loi en procédant à la publication de la lettre sans l’autorisation de la direction pénitentiaire, relevant au passage que la durée de la visite de l’avocat à Zefzafi n’est pas suffisante pour écrire la lettre en question en raison de la « briéveté » du temps accordé.
La même source avance que Nasser Zefzafi s’était plaint par le passé de Maître Ziane en raison de ses fréquentes visites qui l’importunaient.
Notre source précise par ailleurs qu’à la lecture de la lettre, il en ressort que la personne qui l’avait écrite, était dans un état serein. Elle ajoute qu’au cas où il s’avère que Nasser Zefzafi est bien l’auteur de la lettre, dans ce cas précis, Ziane se devait de respecter la loi et d’attendre l’accord du procureur général du Roi  avant sa publication.
La source conclut sa déclaration en accusant Ziane de chercher à exploiter l’affaire de Zefzafi à des fins personnelles. De son côté, le père de Zefzafi a affirmé que l’écriture qui apparait sur la lettre manuscrite est bien celle de son fils. Il a ajouté qu’elle contient les idées de Nasser Zefzafi.
Rida Erahmani


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page