Najat Aatabou en a marre et elle le fait savoir (VIDEO)

« Que Dieu maudisse ceux qui n’ont pas honte! », s’indigne Najat Aatabou. Dans une vidéo tournée dans sa ville natale, la star du chaâbi met le doigt sur les maux qui rongent la capitale des Zemmours.

Ceux qui « n’ont pas honte et que Dieu maudira », d’après notre célèbre expression de darija, ici-bas ou dans l’autre monde, sont bien entendu les « irresponsables » responsables de la ville de Khémisset. Palmiers-dattiers arrachés, d’autres agonisants par manque d’arrosage,  jardins publics à l’abandon, bancs cassées, jeux d’enfants inexistants ou dangereux, etc, etc.  L’inventaire des manquements que fait Najat Aatabou est des plus tristes, des plus honteux, des plus punissables, des plus malhonnêtes et des plus inciviques.

Et notre chanteuse, en montant sur ses grands chevaux (elle adore l’équitation et la « tbourida », comme chacun sait), en criant haut et fort ce que tous les Khemissis pensent tout bas, tire à boulets rouges sur les coupables de ce laisser-aller où baigne honteusement l’ex-belle ville de Khémisset.

Le plus important dans ce cri d’indignation de l’enfant de la ville est incontestablement le rappel à l’ordre du dernier discours du Roi Mohammed VI, à l’occasion de la 18ème commémoration de la Fête du Trône, le 30 juillet dernier. « C’est ainsi que vous prétendez aider notre Souverain? », s’interroge Najat Aatabou, à l’adresse des responsables de la situation catastrophique de la ville de Khémisset. En cela, elle fait référence aux nombreux dysfonctionnements que connaît notre pays et que le Roi a vigoureusement pointé du doigt lors de son mémorable discours.

Najat Aatabou est venue dans sa ville natale. Et « wakha jat », elle en a ras-le-bol de ce gaspillage et de cette inconscience. En un un mot comme en mille, elle en a marre!

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page