Mustapha Baitas évoque le plafond à 30 ans pour le recrutement des enseignants (VIDEO)

Le ministre délégué auprès du chef de gouvernement, chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du  gouvernement, a déclaré que l’Exécutif a pleine conscience de la problématique du chômage et de ses répercussions sociétales.

Lors du point de presse, suite au Conseil de gouvernement de ce jeudi 25 novembre, Mustapha Baitas a affirmé que Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, n’a pas répondu présent à la conférence car la question de l’enseignement n’était pas à l’ordre du jour dudit Conseil. Et de préciser que les 17.000 enseignants qui vont être recrutés selon les conditions actuelles sont diplômés et que la question d’âge n’est pas le seul critère qui permettra la réforme de l’enseignement.

Le porte-parole du gouvernement a également précisé que la disposition précitée est susceptible du meilleur investissement dans la formation continue et en fera profiter notre pays. « Les secteurs optent pour des conditions qui leur paraissent idoines. L’enseignement seul demeurera-t-il  donc sans conditions préalables? », s’est interrogé Mustapha Baitas.

Et de préciser que le courage politique doit être de mise en vue de toute réforme. « Nous n’allons pas reporter  le chantier de la réforme à 2027 et celle en cours est le début d’autres réformes qui intéresseront l’enseignement. Le sujet est logique du point de vue légal et requiert une discussion et un débat sociétaux, suscitant le pour et le contre. Cependant, il faut mettre à l’évidence la situation de l’école publique qui a grand besoin de réforme », a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

L.A.



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page