Moulay Bouselham: une soirée bien arrosée se termine en boucherie

Après une dure journée, un jeune trentenaire et son employeur quinquagénaire ont décidé d’aller prendre quelques verres et discuter de leur travail et de certains projets programmés. La discussion a duré longtemps et, à la fermeture de l’unique bar de Souk Larbaâ, le jeune homme s’est rappelé qu’il avait encore quelques bouteilles chez lui à Moulay Bouselham. Il a invité son employeur à prendre le dîner et à continuer d’arroser un succès qu’il devaient fêter dans les jours à venir. Les deux hommes se sont dirigés à la station balnéaire après que le jeune homme a averti son épouse de leur arrivée. Une fois sur place, ils ont trouvé la table bien garnie et le vin a commencé à couler à flot.

Vers une heure du matin, l’alcool a fait son effet sur le quinquagénaire qui a été séduit par le charme de l’épouse de son employé. Il ne s’est pas empêché de lui faire la cour, devant même son compagnon. Ce dernier, sans dire un mot, s’est dirigé vers la cuisine, s’est saisi d’un couteau qu’il a planté sans hésitation dans la poitrine de son protagoniste au grand désarroi de l’épouse qui a été complètement estomaquée par le spectacle. Pris de rage et d’hystérie, le jeune homme a continué à lyncher sa victime jusqu’à ce qu’il ait rendu son dernier soupir. Il s’est ensuite enfui vers une destination inconnue, alors que l’épouse affolée a appelé le propre frère de la victime pour l’avertir de ce drame.

L’unité de la gendarmerie de Moulay Bouselham a suivi les traces du mari meurtrier pour le retrouver, une heure après, dans une forêt limitrophe. Il a été livré à la brigade judiciaire de la gendarmerie de Souk Larbaâ.

J.C.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Du nouveau dans l’affaire de l’enfant violé et tué à Meknès

Les services de police avaient procédé, dimanche dernier, à la reconstitution du meurtre de l’enfant Réda, dont le corps avait été retrouvé dans un bâtiment abandonné à côté de l’espace Sahrij Swani.