Mouhcine Fikri: une mort troublante et de nombreuses questions

La photo de Mouhcine Fikri fait la une de toute la presse. Le marchand de poisson âgé d’une trentaine d’années est décédé vendredi soir dans la ville d’Al-Hoceima dans des circonstances troublantes, alors qu’il tentait de s’opposer à la saisie et à la destruction de sa marchandise. Dimanche, des milliers de personnes ont participé pacifiquement à son enterrement et se sont rassemblées dans la soirée à Al-Hoceima.  Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs autres villes du Rif, mais aussi à Casablanca, Marrakech et Rabat.

Ce lundi, des centaines de lycéens et collégiens se sont rassemblés à Al-Hoceima. Rappelons qu’une enquête a été ouverte par le ministère de l’Intérieur.  Alors que Abdelilah Benkirane est occupé à former le nouveau gouvernement, le Roi s’est saisi directement du dossier et a donné des instructions « pour qu’une enquête minutieuse et approfondie soit diligentée ». Benkirane pour sa part, a demandé à ses militants de ne pas sortir dans la rue, étant donné qu’on ne connait pas les causes du décès.

« Sa Majesté ne veut pas que ce genre d’accidents se reproduise », a souligné le ministre de l’Intérieur, qui a réaffirmé dimanche soir à l’AFP sa volonté de tout mettre en oeuvre pour « établir les circonstances exactes du drame et en punir les responsables ». Selon le ministre, le marchand de poisson avait refusé d’obtempérer à un barrage de police et avait ensuite été intercepté avec dans sa voiture « une quantité importante d’espadon, interdit à la pêche ».

« Décision a été prise de détruire la marchandise illégale. Toutes les questions se posent après ça », a-t-il expliqué. Mais « personne n’avait le droit de le traiter ainsi », a déploré Hassad, promettant les conclusions de l’enquête d’ici « quelques jours ».

Mais une polémique a enflammé la toile: le fameux « t7ane mo »… Cette phrase aurait été prononcée avant la mort de Mouhcine. Mais personne ne peut le prouver. Est-ce que cette phrase a été prononcée pour parler simplement du poisson ? La question restera sans réponse… Et a-t-elle réellement été prononcée ?

Selon les résultats de l’autopsie, révélés par la presse locale, la mort serait due « à un choc hémorragique suite à une plaie thoracique ».  Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes ont appelé au calme et à vigilance. « Il faut arrêter de publier d’anciennes vidéos qui n’ont absolument rien à voir avec les événements d’Al Hoceima. Le Maroc a beaucoup d’ennemis, inutile de jouer leur jeu! », se lamente un internaute.

« Dans ce pays, tout n’est pas perdu, et il y a encore de l’espoir. Cet espoir de citoyenneté et de dignité, on l’a vu dimanche sur les visages des gens qui sont descendus dans toutes les villes du Maroc, pour dénoncer la mort du jeune Mouhcine Fikri à El Houceima. Des milliers de Marocains, dans des dizaines de villes, sans le moindre incident ni problème. Une grande majorité de ces manifestants était animée par un sentiment humain et noble de solidarité avec le défunt et sa famille, mais aussi par le refus de la 7ogra et de l’injustice. Les images de ces visages indignés réchauffent le cœur et redonnent l’espoir dans un pays où l’on croit que les Marocains sont résignés, blasés et insensibles aux causes communes », a écrit le journaliste Abdellah Tourabi sur sa page Facebook. Selon lui, « ces réactions et manifestations, pacifiques et spontanées, sont d’une grande importance pour l’évolution du pays vers davantage de démocratie et de respect des droits et des libertés. Elles rétablissent de nouveaux rapports de force entre la société et l’Etat et envoient des signaux au pouvoir politique, pour dire que derrière le silence des gens, il y a des dépôts de colère, un rejet de l’impunité et de l’injustice ». Mais « à cette transformation, manque un chainon, une pièce importante: l’élite politique. Ces changements sont en train de se faire sans des partis politiques qui correspondent à la maturité grandissante de la société marocaine ».

(rédaction et AFP)

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page