Mosquée Hassan II: voici comment la DGSN a assuré la sécurité pendant Ramadan (VIDEO)

L’affluence record que la mosquée Hassan II de la capitale économique a connue pendant le mois sacré de Ramadan avait nécessité une grande mobilisation sécuritaire.

La présence de ces milliers de fidèles, surtout pendant les prières solennelles des « tarawihs », ne pouvait ne pas interpeller la Préfecture de la Sûreté nationale du Grand Casablanca. Pour ce faire, une stratégie particulière a été mise en oeuvre afin d’assurer la sécurité des fidèles et afin que les « tarawihs » se déroulent dans les conditions les meilleures.

Des centaines d’éléments sécuritaires ont ainsi été mis à contribution tout le long des nuits ramadanesques et une stratégie exceptionnelle avait concerné « Laylat Al-Qadr », la Nuit du Destin bénie par le Saint Coran.

Cette nuit-là, coïncidant avec celle du 26ème jour du mois sacré, au Maroc, le nombre des fidèles affluant des quatre coins de Casablanca avait considérablement augmenté. Ces milliers de croyants, tout en accomplissant leur devoir religieux, ont été aussi pieusement motivés de prier derrière Cheikh Omar Kazabri, l’imam et prédicateur adulé des Marocains…

La sécurité de l’édifice religieux et des fidèles était sujette à plusieurs dispositions et directives draconiennes. Aux portes principales, ainsi qu’à l’intérieur même de la mosquée, les éléments sécuritaires ont scrupuleusement veillé au grain.

Selon Najib El Azzouzzi, plusieurs réunions quotidiennes avaient eu lieu au sein même de la mosquée. Le commissaire principal et adjoint du chef de district de Casablanca-Anfa précise que la désencombrement de la circulation urbaine, aux alentours de l’édifice religieux, demeurait l’une des préoccupations sécuritaires majeures de la Sûreté nationale.

Des caméras de télésurveillance, plus d’une centaine explique Najib El Azzouzi, étaient installées sur plusieurs points névralgiques afin d’assurer une sécurité maximum aux fidèles et à la mosquée Hassan II.

Le commissaire principal précise également que quelque 200 000 croyants ont ainsi massivement afflué au lieu de culte, pendant les « tarawihs »  du mois sacré de Ramadan: Et ce, pour prier et écouter la psalmodie du Saint Coran  par Cheik Omar Kazbari

Chapeau bas aux « gardiens du Maroc », nos forces de l’ordre qui veillent avec abnégation et bravoure, nuit et jour, sur la sécurité et les biens des citoyens!

Larbi Alaoui et Kawtar Zaki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda

Les éléments de la police relevant du district de sûreté de Sidi Bernoussi à Casablanca ont interpellé, jeudi, un multirécidiviste de 35 ans.