Mortalité infantile au Maroc: l’UNICEF tire la sonnette d’alarme 

Selon un rapport récemment publié par l’UNICEF, le Maroc est classé au 26ème rang des pays les plus dangereux pour les nouveau-nés. Le rapport indique que le royaume perd, quelques jours après leur naissance, 18 nourrissons sur 1000.

Malgré le débat autour de la santé reproductive et tous les efforts fournis pour limiter le taux de mortalité infantile au Maroc, l’UNICEF a pourtant démontré la hausse de la mortalité chez les nourrissons. Le rapport souligne que le pays devrait déployer plus de moyens pour réduire ce taux, à savoir la réalisation d’une couverture sociale et l’amélioration des services auprès des femmes avant et après leur accouchement.

Dans son rapport, l’UNICEF explique que 80% des mortalités infantiles sont essentiellement dues à ces 3 éléments: l’accouchement prématuré, le manque d’oxygène lors de l’accouchement et certaines pathologies chez les nouveau-nés comme la pneumonie et la septicémie.

Sofia Elhaddady

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de…

Un total de 196.664 candidats scolarisés de l'enseignement public et privé ont passé avec succès la session ordinaire de juillet de l'examen national unifié du baccalauréat, soit un taux de réussite de 63,08%, contre 65,55% en 2019