Mortalité infantile au Maroc: le rapport qui secoue le ministère de la Santé

Un rapport onusien accablant tire la sonnette d’alarme sur le nombre inquiétant des décès d’enfants de moins de 5 ans au Maroc. Il met en doute les indicateurs de la santé natale émis par le ministère de la Santé, rapporte le quotidien Assabah.

Au Maroc, 16.000 enfants de moins de 5 ans ont trouvé la mort en 2017. Préparé par l’Unicef en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS), la Banque mondiale et l’Organisation des nations unis, le rapport fait état d’une réalité terrifiante qui vient secouer le ministère de la Santé.

Ce rapport onusien remet ainsi en question toutes les études et documents officiels du royaume, émanant du ministère de la Santé et d’autres institutions publiques sur le progrès qui serait enregistré au niveau de la baisse des taux de décès d’enfants de moins de 5 ans et l’amélioration de la santé natale.

Néanmoins, le rapport onusien a reconnu une baisse importante par rapport aux trois dernières décades, où le taux atteignait les 58.000 cas de décès enregistrés en 1990 dans cette catégorie de la population.

Le rapport s’est également penché sur les taux de décès toujours inquiétants parmi les nourrissons estimé à 14.000 cas pour 1.000 et ce, en dépit d’une baisse enregistrées par rapport aux années 90.

Notons que les maladies infectieuses comme les diarrhées, les infections respiratoires aiguës et le paludisme constituent la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans. Pour les nouveau-nés, les complications liées à une naissance prématurée ou à l’accouchement sont remises en cause.

H.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Enfants jetés d’un toit à Casa: les dernières nouvelles sur leur état de santé (VIDEO)

Il y a presque deux semaines, une mère a jeté ses trois enfants -âgés de 8 mois, 6 et 8 ans- du toit d’un immeuble de cinq étages.