Mondial 2030: le Maroc fera face à un candidat de poids

Sur instruction royale, le Maroc sera candidat pour l’organisation de la grand-messe footballistique de 2030. Cette candidature marocaine, la sixième du genre après les cinq échecs précédents, sera-t-elle aussi maghrébine, selon les voeux de l’Algérie et de la Tunisie? L’avenir proche nous le dira.

En attendant, l’on sait d’ores et déjà que la Coupe du monde du centenaire est dans le viseur du sous-continent sud-américain. L’Argentine et l’Uruguay, les deux finalistes de la première Coupe du monde en 1930, en Uruguay, ont déjà exprimé cette intention. Les deux pays seront sûrement suivis par d’autres pays d’Amérique latine. L’Afrique du Sud, organisatrice du Mondial 2010, est aussi intéressée.

Et voilà que l’Angleterre a également exprimé son ambition de se porter candidate! Ainsi, la Fédération anglaise, selon Press association mercredi dernier, a émis ce voeu. Satisfaite de « la transparence accrue » du nouveau système de vote adopté par la FIFA pour la désignation du pays organisateur du Mondial 2026, la Fédération anglaise rappelle qu’il contraste avec « le scrutin étrange » ayant permis à la Russie d’organiser le Mondial 2018, au détriment de la candidature anglaise.

Cette candidature européenne a déjà le soutien de la Slovénie, en la personne du président de l’UEFA (Union des associations européennes de football), Aleksander Ceferin, ainsi que celui de l’ancien président de la FIFA, Sepp Blatter. Celui-ci a d’ailleurs proposé à la Fédération anglaise de joindre l’Irlande, le Pays de Galles et l’Ecosse à ce projet pour en faire une candidature british. Blatter, en cela, n’en est pas à une contradiction près, lui qui voulait que le Maroc ait l’heur d’organiser le Mondial 2026! « Avec l’élargissement de la Coupe du monde à 48 équipes, il faut plus d’un pays pour accueillir le Mondial », a déclaré le virevoltant Blatter au groupe de chaînes Sky Sports.

Au sein de ces nombreux candidats qui se bousculent au portillon, quelle chances a encore le Maroc d’organiser le Mondial du centenaire? S’il se confirme qu’une candidature maghrébine est fort possible, des espoirs sont encore permis pour la Coupe du monde 2030. Mais les plus pessimistes rappellent « qu’avec des « si », on mettrait Paris en bouteille », surtout après les fiascos successifs de 1994, 1998, 2006, 2010 et 2026.

Une sixième tentative avortée, unique ou conjointe avec l’Algérie et la Tunisie, resterait à jamais à travers de la gorge des Marocains. Mais ne jouons pas prématurément aux Cassandre et aux oiseaux de mauvais augure! »L’espoir fait vivre et qui vivra verra »: Ou, à Dieu ne plaise, n’y verra que du feu!

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui a rendu l’âme, vendredi soir à Casablanca à l'âge 85 ans, des suites d'une longue maladie, a indiqué le Syndicat marocain du théâtre et des travailleurs du cinéma et de la télévision.