Mondial 2026: un autre pays africain tourne le dos au Maroc

Après l’Afrique du Sud et le Libéria, c’est au tour de l’Ouganda de retourner sa veste en choisissant la candidature nord-américaine dans la course à l’organisation de la Coupe du monde 2026. Dans des déclarations à la presse, le président de la fédération ougandaise de football, Moses Magogo, a assuré qu’il n’a rencontré aucun représentant des pays candidats à l’organisation de la compétition planétaire.

“Aucun responsable ne nous a demandé de voter pour son pays. Malgré ce fait, l’Ouganda sait où se trouvent ses intérêts”, a-t-il précisé, ajoutant que tous les pays qui voteront le 13 juin à Moscou penseront à leurs intérêts, politiques en particulier, en premier. “Personnellement, j’allais voter pour le Maroc, représentant de l’Afrique. Mais le gouvernement du pays pourrait avoir un autre avis. Pour l’instant, le choix n’a pas encore été fait”, a-t-il tranché.

Cette dernière sortie de Mosos Magogo révèle indirectement le choix de l’Ouganda de donner sa voix aux adversaires du Maroc. Le tweet du président américain Donald Trump, menaçant de stopper les aides aux pays qui ne voteront pas pour son pays, a eu raison de l’Ouganda. Et dire que le Maroc comptait sur le soutien de 54 voix africaines…

Noura Mounib

Articles similaires

Suggestions d’articles

Service militaire: une fausse rumeur emballe de nouveau la Toile

Décidément, les rumeurs ont la vie dure.