Mondial 2026: les tendances avant le vote

Le Maroc retient son souffle. Après plusieurs mois de travail acharné pour décrocher l’organisation du Mondial 2026, le verdict final va bientôt tomber. Tandis que le trio nord américain a pris très au sérieux son adversaire, il est difficile de donner un favori, tant les votes s’annoncent assez serrés. Décryptage.

Réuni ce dimanche à Moscou, le Conseil de la FIFA a validé la candidature marocaine pour l’organisation du Mondial 2026 ainsi que celle du trio nord-américain. Le dossier marocain sera ainsi soumis au vote final qui se déroulera mercredi 13 juin dans la capitale russe, lors du 68e Congrès de la FIFA.

Autre annonce qui est passée (presque) inaperçue, les fédérations de la FIFA voteront de manière électronique « instantanée » et non pas à main levée comme initialement prévu. Selon nos informations, c’est le président de la FIFA Gianni Infantino qui l’a annoncé, assurant que ce nouveau mode de scrutin a été adopté pour plus de « transparence ». Pourtant, l’instance mondiale du football avait prévu que seul le gagnant serait annoncé de manière électronique et que le vote se ferait à main levée. Une décision de dernière minute qui laisse perplexe.

Au moment où nous écrivons ces lignes, une source autorisée nous indique que le résultat du vote sera assez équilibré, avec un léger avantage à United 2026. La CONCAF (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) et la CONMEBOL (Confédération sud-américaine de football) ayant eu des pressions pour voter en seul bloc. Les deux Confédérations vont donc voter à l’unisson pour United 2026. D’ailleurs, la CONMEBOL a tout bonnement « refusé de rencontrer les responsables marocains avant le vote », affirme notre source. Une requête sera adressée à la FIFA concernant cet état de fait.

En revanche, le continent africain votera en très grande majorité pour Maroc 2026. « Seuls 4 ou 5 pays ne voteront pas pour le Maroc, comme l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Libéria et la Namibie », confie notre source.

Le continent européen est assez divisé, avec 23 votes pour United 2026, 17 pour le Maroc et 15 indécis. France, Belgique, Russie, Luxembourg ont déjà clairement affiché leur soutien au Royaume.

Par ailleurs l’Arabie Saoudite va voter United 2026 et a même réussi à convaincre des pays asiatiques de retourner leur veste. Un véritable coup de poignard dans le dos du Maroc.

Selon des journalistes présents sur place, le Maroc avait demandé à avoir 30 minutes pour une présentation devant l’UEFA ce mardi. Les Etats-Unis ont, quant à eux, demandé à ce que cette présentation ne dure pas autant et ont finalement obtenu gain de cause. Ce qui prouve encore une fois que les Américains, qui ne prenaient pas au sérieux la candidature marocaine, sont sur le qui-vive. Ce mardi, les Marocains ont mis en avant le projet « à taille humaine » du Maroc, tandis que le président de la fédération française de football Noël Le Graët, a pris la parole en public pour soutenir le Royaume. Du côté de United 2026, c’est une candidature « business » qui a été mise en avant, avec le prix du billet moyen à 430 dollars…

Le vote commencera en fin de matinée en Russie mercredi. Sur 211 fédérations de la FIFA, 206 prendront part au vote puisque les candidats ne votent pas ainsi que le Ghana qui vient d’être sanctionné par la FIFA. Le Maroc, qui a besoin de 104 voix, retient son souffle.

Hicham Bennani


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page