Mohammed VI lance la deuxième phase de régularisation des immigrés clandestins

Après le franc succès qu’a connue la première phase de régularisation des immigrés clandestins qui avait débuté en 2014, le Roi Mohammed VI a demandé le lancement immédiat et sans délais de la seconde phase en cette fin 2016.

Ce ne sont pas moins de 27000 personnes qui ont bénéficié de la régularisation de leur situation à l’issue de la première phase.

Durant sa tournée en Afrique subsaharienne, le Roi a reçu les félicitations de plusieurs Chefs d’Etat pour sa politique d’intégration, aussi bien économique que sociale de leurs ressortissants en situation irrégulière.

Pour rappel, le Roi avait affirmé que “le Maroc compte parmi les premiers pays du sud à avoir adopté une politique solidaire authentique pour accueillir les migrants subsahariens, selon une approche humaine intégrée, qui protège leurs droits et préserve leurs dignité”.

Et dans son discours du 20 août 2016, le Roi réaffirme: “Pour mettre en œuvre cette politique, notre pays, sans condescendance, ni arrogance, ni dénigrement ni discrimination, a procédé à la régularisation des migrants, conformément à des critères raisonnables et équitables, en créant pour eux les conditions appropriées pour s’établir, travailler et vivre dignement au sein de la société”.

La relance de ce programme d’intégration intervient quelques jours après le lancement par les autorités algériennes d’expulsions massives de migrants subsahariens qui attendaient la régularisation, ou l’occasion de traverser la mer méditerranée. Initiée par Farouk Ksentini, avocat et président de la commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme, une véritable “chasse à l’homme” a été lancée, qui a conduit 1400 personnes d’Oran, d’Alger et d’ailleurs à se retrouver arrêtés puis déportés aux portes du désert.

Fedoua Ennajy

Articles similaires

Suggestions d’articles

Raja: coup dur pour Abderrahim Achchakir

Achchakir avait été blessé au niveau du dos à l'entraînement. Il avait manqué le match aller en Gambie qui s'était soldée par une victoire du Raja (0-1), à cause d'une blessure à la cuisse.